10 erreurs courantes en stratégie de communication et comment les éviter.

Faire de la communication c’est comme cuisiner sans minuteur, une erreur d’attention et on  fait brûler le fond de la casserole…

Temps de lecture : 9 min.

En communication aussi la stratégie est primordiale. Chaque interaction, chaque message, chaque campagne, chaque événement est une opportunité de renforcer ou d’affaiblir la relation avec son audience. Elle s’articule autour d’objectifs précis, qu’il s’agisse d’accroître la notoriété, de stimuler les ventes ou de renforcer la fidélité des clients. Dans le feu de l’action, quand on a la tête dans le guidon ou qu’on manque de cadre, on peut très facilement commettre des erreurs qui coûtent cher alors qu’il existe des solutions et des outils faciles à mettre en place !

Au sommaire de cet article

10 erreurs courantes en communication

Erreur n°1 : Ne pas cibler son public

La segmentation est un élément essentiel de toute stratégie. Ignorer cette étape peut entraîner une dilution du message, rendant la communication inefficace. Les conséquences d’une mauvaise segmentation sont multiples : perte financière, efforts gaspillés et, pire encore, une image de marque erronée.

Erreur n°2 : Ignorer la recherche et l’analyse

La recherche de marché est cruciale. Elle offre une vision claire du paysage concurrentiel, des besoins des clients et des opportunités inexploitées. L’analyse SWOT, quant à elle, permet d’identifier les forces, faiblesses, opportunités et menaces d’une campagne, offrant une base solide pour la prise de décision.

Erreur n°3 : Négliger le feedback

L’écoute active est un atout inestimable. Ignorer les retours de son public, c’est naviguer à l’aveugle. Diverses méthodes, telles que les sondages, les groupes de discussion ou les analyses de sentiment, peuvent être employées pour recueillir ces précieuses informations.

Erreur n°4 : Sous-estimer les médias sociaux

Les plateformes numériques sont devenues incontournables. Un faux pas en ligne, qu’il s’agisse d’une réponse maladroite ou d’une publication controversée, peut avoir des répercussions désastreuses sur la réputation d’une marque.

Erreur n°5 : Manquer de cohérence

La constance est la clé. Des messages contradictoires ou des changements fréquents de positionnement peuvent semer la confusion parmi le public et nuire à la crédibilité d’une marque.

Erreur n°6 : Ne pas adapter le message

Chaque public est unique, avec ses propres besoins, désirs et préoccupations. La généralisation peut conduire à des messages vagues et inefficaces. La personnalisation, en revanche, crée une connexion plus profonde avec le public, renforçant la pertinence et l’impact du message.

Erreur n°7 : Négliger la formation continue

Le monde de la communication est en perpétuelle évolution. Les professionnels doivent constamment mettre à jour leurs compétences, explorer de nouvelles méthodes et s’adapter aux tendances émergentes pour rester pertinents et efficaces.

Erreur n°8 : Ignorer les tendances actuelles

La veille stratégique est essentielle pour anticiper les évolutions du marché. Se tenir informé des dernières tendances, technologies et méthodes permet d’ajuster sa stratégie en conséquence et de rester compétitif.

Erreur n°9 : Ne pas évaluer et ajuster

L’analyse post-campagne est un outil précieux. Elle offre un aperçu des réussites et des domaines d’amélioration, permettant d’affiner les futures campagnes, d’optimiser le retour sur investissement et de renforcer l’efficacité de la communication.

Erreur n°10 : Sous-estimer le budget

Un financement insuffisant peut compromettre une campagne. Une allocation budgétaire efficace garantit que chaque euro est utilisé à bon escient, maximisant l’impact tout en minimisant les coûts.

Ces erreurs courantes peuvent entraver une stratégie de communication et plomber une stratégie d’entreprise. Pourtant, ces pièges ne sont pas insurmontables. Ces défis, tout en étant des obstacles, peuvent également être vus comme des opportunités d’apprentissage. Alors, comment transforme-t-on ces leçons en actions concrètes ? Les solutions et les outils associés qui suivent peuvent non seulement rectifier ces erreurs, mais aussi être de véritables “gamme changer” pour votre stratégie de communication !

Solutions et outils pour éviter les erreurs courantes en communication

Planifier

Solution : La planification stratégique est la pierre angulaire de toute campagne réussie. Elle implique une compréhension approfondie des objectifs, une identification précise du public cible et une sélection judicieuse des canaux de communication.

Exemple :

Coca-Cola, dans sa campagne « Share a Coke », a démontré la puissance d’une planification minutieuse. Les études de marché menées en amont du lancement ont permis de comprendre les désirs de la génération Y et d’adapter la communication d’un produit en berne.. En s’appuyant sur un désir d’individualité et une forte appétence montante à l’époque pour les réseaux sociaux,la marque de soda emblématique a sorti  une des plus belles campagnes de son histoire récente en personnalisant les canettes avec des prénoms, créant ainsi une connexion personnelle avec les consommateurs.
Sources : E-marting.fr – “Share a coke” ; StudySmarter.co.uk  “Share a coke campaign

Avec quels outils ?

  • Trello : Un outil de gestion de projet basé sur des cartes qui facilite la planification et le suivi des tâches.
  • Asana : Une plateforme de gestion de projet qui aide les équipes à coordonner et à gérer leur travail.
  • MindMeister : Un outil de mind mapping pour visualiser et structurer les idées lors de la planification.

Pour creuser le sujet

> Réussir son SWOT avec TRELLO

Collaboration et travail d’Équipe

Solution : La collaboration interdisciplinaire est essentielle. En combinant les compétences et expertises de différents départements, une campagne peut être plus holistique et toucher plus efficacement le public cible.

Exemple : La campagne « Just Do It » de Nike avec Colin Kaepernick est le fruit d’une collaboration étroite entre les équipes marketing, créatives et de relations publiques de Nike. En combinant l’expertise de ces équipes, ils ont créé une campagne qui était à la fois pertinente culturellement et puissamment engageante.
Source: Le Monde – “Colin Kaepernick, le footballeur américain militant contre les violences policières, devient l’un des visages de Nike

Avec quels outils ?

  • Slack : Une plateforme de communication d’équipe qui facilite la collaboration en temps réel.
    Microsoft Teams : Une solution intégrée pour les réunions, les appels et la collaboration.
  • Google Workspace (anciennement G Suite) : Une suite d’outils de productivité et de collaboration, incluant Docs, Sheets, et Slides.
  • La facilitation : un ensemble de méthodes qui permettre de co-construire un projet en intégrant toutes les parties prenantes.

Veille stratégique

Solution : Dans un monde en constante évolution, rester informé des dernières tendances, technologies et comportements des consommateurs est crucial. La veille stratégique permet aux entreprises d’anticiper les changements et d’ajuster leurs stratégies en conséquence.

Exemple : McDonald’s, en observant une augmentation de la demande pour des options végétariennes et végétaliennes, a introduit le McVeggie et le McPlant. Ces produits ont été développés en réponse directe aux tendances alimentaires émergentes, montrant l’importance de la veille stratégique.

Avec quels outils ?

  • Google Alerts : Un outil qui envoie des alertes par e-mail lorsque de nouveaux résultats (comme des articles de presse, des articles de blog, ou des discussions de forum) correspondent à des termes de recherche spécifiés.
  • Feedly : Un agrégateur de contenu qui permet de suivre et d’organiser diverses sources d’information.
  • SEMrush : Une plateforme pour la recherche de mots-clés, le suivi du classement des mots-clés, et l’analyse de la concurrence.

Évaluer et ajuster

Solution : La rétroaction est essentielle pour l’amélioration continue. Après chaque campagne, il est crucial d’évaluer son efficacité, d’analyser les retours, et de s’ajuster en conséquence pour les futures initiatives.

Exemple : Pepsi, après avoir lancé une publicité avec Kendall Jenner, a reçu des critiques négatives pour sa représentation insensible des manifestations. En réponse, ils ont rapidement retiré la publicité, s’excusant pour l’erreur. Cet incident montre l’importance de l’évaluation rapide et de la capacité à s’ajuster en fonction des retours.

Avec quels outils ?

  • Google Analytics : Un outil d’analyse web qui offre des informations détaillées sur le trafic et les performances d’un site web.
  • Hotjar : Un outil qui fournit des cartes thermiques, des enregistrements de sessions et des sondages pour comprendre comment les utilisateurs interagissent avec un site web.
  • SurveyMonkey : Une plateforme pour créer, distribuer et analyser des enquêtes.

La formation continue

Solution : Le monde de la communication évolue rapidement. Pour rester à la pointe, il est essentiel que les équipes soient régulièrement formées aux nouvelles méthodes, technologies et tendances.

Exemple : L’Oréal, face à la montée du digital, a investi massivement dans la formation de ses employés aux compétences numériques. Cela a permis à l’entreprise de lancer des campagnes digitales innovantes et de rester compétitive à l’ère du numérique.
Source : L’Oréal 2022 Annual Report

Avec quels outils ?

  • Coursera : Une plateforme d’apprentissage en ligne offrant des cours sur une variété de sujets, y compris le marketing et la communication.
  • Udemy : Une plateforme d’apprentissage en ligne où les experts peuvent créer et vendre leurs propres cours.
  • LinkedIn Learning : Une plateforme d’apprentissage offrant des cours vidéo dans divers domaines professionnels.

La facilitation

Solution : La facilitation, dans le contexte de la communication, implique la création d’un environnement propice à l’échange d’idées, à la collaboration et à la prise de décision éclairée. C’est l’art de guider les équipes à travers des processus complexes, en s’assurant que chaque voix est entendue et que les objectifs sont clairement définis et atteints.

Exemple : IBM, face à la nécessité d’innover rapidement dans un marché technologique en constante évolution, a adopté des ateliers de facilitation appelés « Jam Sessions ». Ces sessions, qui rassemblent des milliers d’employés à travers le monde, sont conçues pour stimuler la créativité, encourager la collaboration et générer des idées novatrices en un temps record.
Source : Social media examiner – « How IBM Uses Social Media to Spur Employee Innovation

Pour creuser le sujet

> La facilitation, un nouvel outil pour élaborer une stratégie de communication réussie ?

Se faire accompagner par un·e expert·e

Solution : Dans le domaine complexe de la communication, l’accompagnement professionnel, qu’il s’agisse de mentorat, de coaching ou de consultation, peut être un atout inestimable. Avoir un guide expérimenté pour naviguer à travers les défis, offrir des perspectives et partager des connaissances peut faire la différence entre une campagne réussie et une campagne qui manque sa cible.

Exemple :  Apple, une entreprise reconnue pour ses campagnes de communication innovantes, a souvent fait appel à des experts extérieurs pour affiner sa stratégie. Lors du lancement de l’iPhone en 2007, ils ont collaboré étroitement avec des agences de publicité et des consultants pour s’assurer que le message était parfaitement calibré pour le marché.
Source : Forbes – « The Real Story Behind Apple’s ‘Think Different’ Campaign« .

La communication, dans sa complexité et sa nuance, est une discipline qui nécessite une combinaison d’outils, de méthodes et de perspectives pour être pleinement un levier de transformation dans la stratégie globale de l’entreprise. De la planification minutieuse à l’importance de l’accompagnement professionnel, en passant par la puissance de la facilitation, chaque élément joue un rôle crucial dans la réussite des campagnes.

Si les solutions évoquées et les outils proposés offrent une base solide sur laquelle s’appuyer, il est essentiel de se rappeler que la communication est un domaine dynamique, et que ce qui fonctionne aujourd’hui pourrait nécessiter une adaptation demain.

En regardant vers l’avenir, il sera passionnant de voir comment les nouvelles technologies, les tendances émergentes et les défis mondiaux influenceront la manière dont nous communiquons. Les entreprises et les professionnels qui adoptent une approche proactive, en restant à jour avec les meilleures pratiques et en étant ouverts à l’innovation, seront les mieux placés pour réussir dans cet environnement en constante évolution.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles sur le même thème